Portrait de DAVID OSCARSON par « La Culture de l’écrit »

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:


Les stylos de David Oscarson sont des pièces uniques fabriquées manuellement, en guilloche et chaud émail ; leurs enjolivures ne séduisent pas uniquement par leurs coloris, mais aussi par leurs motifs. L’entreprise, en fait une PME comptant à peine une demi-douzaine d’orfèvres, s’est spécialisée dans des séries limitées aux dessins mûrement pensés. C’est la façon qu’a David Oscarson d’exprimer sa vision du monde et son attachement à ses origines Scandinaves.

La première livraison, datant de l’an 2000,a été dédiée à l’œuvre de l’orfèvre russo-finlandais Henrik Wigstrom, qui était devenu directeur de l’usine Fabergé, à Saint-Pétersbourg. Il est aisé de décrire selon quelle technique ces deux stylos, les figures de proue d’Oscarson, ont été réalisés, avec leur sous-couche guillochée recouverte d’émail dichrome : tout d’abord, on guilloche des motifs à même la hampe en métal précieux, soit de l’or 18 carats soit de l’argent massif 925.

Quant à l’émail, qui se compose de verre, d’eau et d’oxydes de métaux, le tout travaillé au pilon et au mortier, puis il est peint à la main avant d’être appliqué à la plume sur le fond guilloché, et fondu à haute température ; devenu transparent, il fait ressortir en trois dimensions la gravure sur métal en la rendant éclatante.

Depuis l’an 2000, ont été réalisés, entre autres, les modèles suivants : Winter (2002), Crystal et Harvest (2003), Seaside et Pierrotand Pierrette (2004), Trellis (2005), Celestial (2006), Valhalla et Jaques De Molay (2007) ainsi que des séries de luxe et des éditions spéciales or-et-diamant.

La série Winter- Edition a été limitée à 100 stylos-plume et 28 roller-balls : des fleurs de givre s’y détachent sur fond de teintes froides. La collection Crystal, quant à elle, est caractérisée par une partie centrale en cristal anglais au plomb, et la Harvest, par des épis blanc opalescent resplendissants sur fond bleu saphir, cuivre ou ambre. Pierrot et Pierrette est une série inspirée de la légende des deux clowns de la Commedia dell’arte.

Les stylos et roller-balls Celestial, de leur côté, font vibrer chez l’observateur une fibre romantique : on y voit, sur une hampe bleu nuit, un soleil endormi, la lune dans ses quatre phases et des étoiles étincelantes.

Extrait de « La Culture de l’écrit

BARBRO GARENFELD et DIETMAR GEYER

Aux Editions H.F. ULLMANN

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »